Arrow right close
soc una dona
Arrow right
< open
Languages image description
soc una dona

La violence à l’égard des femmes est celle dont les femmes sont victimes pour le simple fait d’appartenir à ce sexe. Du fait des relations inégales entre les hommes et les femmes, basées sur le machisme, nous ne pouvons pas être totalement autonomes ni être citoyennes à part entière, ce qui implique une violation des droits de l’homme. Nous avons toutes le droit de vivre en liberté, de ne pas faire l’objet de discrimination, exploitation ni mauvais traitements. Si vous êtes victime d’une situation injuste ou connaissez quelqu’un qui y est confronté, sachez que vous n’êtes pas seule et que nous allons vous aider.

Services gratuits - 124 langues - 24 heures par jour - 365 jours par an
Dialogues, Inégalité 01.03.2021 Dialogues, Inégalité

Dorotheée et Julia

  • Text: Joana Bosch i Aïda Soler
  • Fotografia: Karu Borge

Dorothée (Camerun, 1985) est arrivée en Catalogne il y a quinze ans et, fatiguée d’endurer le racisme et la discrimination, elle se bat pour transformer la réalité et aider d’autres personnes dans des situations similaires à la sienne.

Elle est mère de deux filles; son mari sans pouvoir régulariser sa situation afin de travailler c’est pourquoi elle a décidé de créer une entreprise et de l’embaucher elle-même.

/

Ce projet nous a permis de connaître des femmes de différentes origines qui ont partagées avec nous un moment de leur vie. Nous les avons écoutées et nous avons essayées de les montrer tels qu’elles sont afin de transmettre les problèmes auxquels elles sont confrontés en tant qu’immigrantes, mais surtout parce qu’elles sont des femmes.

Des mères, des filles et des sœurs courageuses qui ont laissé une vie derrière elles. Des femmes combattantes qui ont vaincu mille obstacles sans grande aide et qui, en Catalogne, rencontrent une réalité très difficile. Les connaître nous a permis de prendre conscience des différentes réalités qui coexistent dans un même espace.

Pendant le tournage, nous nous sommes reconnus dans la sororité, mais il y a beaucoup de questions sans réponse et l’impuissance persiste. En tant que jeunes dans le secteur audiovisuel, nous pensons qu’il est important d’utiliser les médias pour donner une voix à ceux qui n’en ont pas, et avec ces films nous voulons que plus de personnes en prennent conscience.

Nous avons beaucoup à apprendre et un long chemin à parcourir pour vivre dans un monde plus juste.

Joana Bosch i Aïda Soler

Joana Bosch i Aïda Soler

Realitzadores. Graduades a l’Escola Superior de Cinema i Audiovisuals de Catalunya.